PHR Lab
Il n’existe aucun moyen de protection autre que le préservatif pour lutter contre les infections et maladies sexuellement transmissibles.
Se protéger efficacement contre les infections et maladies sexuellement transmissibles (IST et MST) lors d’un rapport sexuel. Eviter une grossesse non voulue.
Pour qui ?
Pour toutes les personnes ayant des rapports sexuels qu’ils soient fréquents, réguliers, ou occasionnels. Le port du préservatif est la seule et unique protection pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles.
Quelles particularités ?
Composition : 100 % latex (en caoutchouc naturel) de surface lisse, lubrifiés (normes CE) avec réservoir. 

Ces préservatifs existent en  boîte de 5 et en boîte de 12. Très pratique, le format « pocket » est composé de 5 préservatifs. Pack adapté à la majorité des distributeurs de préservatifs. 

Conseils d’utilisation : Ouvrez directement l'emballage. Attention aux coups d'ongle, de dents et d'objets coupants qui pourraient le déchirer et donc le rendre inutile. 

1/ Le préservatif doit être placé sur le pénis en érection avant tout contact entre les organes génitaux car une goutte de liquide séminal ou de sperme peut être libérée avant l'éjaculation. Pincez le réservoir au bout du préservatif pour en chasser l'air. 
2/ Déroulez le préservatif aussi loin que possible sur le sexe. Surtout, si vous rencontrez une résistance, ne forcez pas : vous l'avez peut être posé à l'envers. Jetez-le et prenez-en un autre. 
3/ Retirez-vous juste après l'éjaculation en retenant le préservatif à la base du sexe. 
4/ Jetez le préservatif usagé à la poubelle après l'avoir noué. 

Ne jamais réutiliser un préservatif.
Les conseils de mon pharmacien
Utilisez les préservatifs pour TOUS vos rapports sexuels, à TOUT moment du cycle, car il n'y a pas de période sans risque ! La meilleure solution est la double protection : contraception hormonale (pour bloquer l'ovulation) et locale (préservatif pour éviter les IST et MST).  

Si vous êtes avec votre partenaire régulier, il est indispensable de réaliser un test de dépistage afin de vérifier qu’aucun des deux partenaires n’est atteint par le VIH ou par une maladie sexuellement transmissible. Après un test négatif, la fidélité doit être réciproque et il faut utiliser un autre type de contraceptif pour ne pas prendre le risque d’une grossesse non désirée.